À propos de mon billet d’hier, les 3 versions….

J’ai bien ri en lisant le commentaire de Laurence ( un site à visiter, si vous ne le connaissez pas allez y vite..). Elle réagit à ma demande d’avis de la façon suivante:

« ce n’est pas la première fois que tu nous demandes notre avis et que toi tu ne donnes pas le tien. Je trouve que c’est assez déséquilibré, non ? Ce qui serait intéressant et plus constructif à mon avis pour toi comme pour nous, c’est que tu nous proposes tes 3 versions, que tu nous dises laquelle tu préfères, pourquoi, quelle est ton intention, ……(là, j’ai abrégé.)

Donc, encore une fois, je ne te dirais rien sur ces images …

Je suis d’humeur provocante moi aujourd’hui ? Noooooonnnnnnn ….. »

Alors, comme elle me provoque, je répond…

La photo que j’ai montré hier en trois versions différentes est une des toutes premières que j’ai fait en numérique. C’est une photo « réflexe », un bonhomme passe devant des graffitis devant un mur tout gris,  je fais la photo en vitesse, elle est croche, penche…

la voici non recadrée et sans modification:

Mtl c'est toi ma ville 047

Pour moi, cette photo, après coup, évoque une forme de déliquescence.

Déliquescence urbaine.  Des slogans anarchistes, anticapitalistes sur un mur, et un type qui semble avoir baissé les bras.  Le fait qu’elle penche,  accentue l’impression que le bonhomme glisse.

Ça c’est résumé ce que je pensais de cette photo.

Pourquoi est-ce que je ne donne pas mon point de vue en demandant le votre? Simplement parce que je crois, (je peux me tromper…) que dire ce qu’on a voulu faire restreint, oriente  les commentaires.

À propos de cette photo en particulier, je souhaitais surtout savoir si l’inclinaison de l’image pouvait être perçue comme une signification ou une erreur du photographe.

Qu’en pensez vous?

ps, j’apprécie beaucoup les commentaires, tous, et en particulier ceux de Laurence.

Bonne journée à toutes et tous

 

 

 

7 réflexions au sujet de « À propos de mon billet d’hier, les 3 versions…. »

  1. J’attendais de lire ta réponse à Laurence 🙂
    Je suis d’accord avec le fait que toute indication, comme un titre par ex., donne une orientation, consciemment ou pas. A titre personnel dans ce style de photo – donc pas animalier etc -, je n’ai pas envie d’être influencée ni d’avoir à relever un côté plus qu’un autre. J’aime ou non, j’accroche ou pas, m’interroge ou ignore.
    Par contre, une fois répondu à une question, j’aime connaître l’avis de celui qui me l’a posé.
    Sur tes photos, ce qui me gêne en premier lieu, est la fragmentation du message sur le mur, ce qu’on va s’efforcer à lire et comprendre pour pouvoir situer au mieux le personnage et son attitude abattue. Ce n’est pas un contenu clair (attaquez qui ? et pourquoi ? c’est local ?) comme pourrait l’être « paix au Vietnam » ou n’importe quoi dans le style.
    Ensuite d’emblée je n’affectionne pas le style de biais et n’aime pas trop le traitement de la seconde.
    Alors, s’il fallait en choisir une, ce serait la NB classique avec toujours la frustration de ne pouvoir faire, même abstraitement, une relation entre un message abscons et un homme qui semble porter la misère du monde sur ses épaules.
    Voilà, j’espère ne pas t’avoir vexé 😉

    • Oh que non, tu ne me vexes pas. Pas pantoutte.. Au contraire, j’apprécie les commentaires explicites. Je ne crois pas qu’il y ait une bonne façon de faire entre faire comme le fait Laurence, expliquer en détail, ce qu’elle a voulu faire et laisser le champ libre aux commentaires. Les deux façons se justifient en fonction de ce que veut « l’auteur »

  2. Bonjour Dominique !

    Olala, désolée de t’avoir contrarié à ce point cher Dominique 🙂 Tu dis que tu as envie de laisser libre court à l’interprétation du lecteur. Je suis d’accord et pas d’accord.

    D’accord car il est tout à fait vrai que c’est vraiment important de laisser libre de lecteur d’interpréter l’image avec sa propre sensibilité. Mais pas d’accord car de toutes façons, que tu donnes des pistes, des indications, le lecteur reste libre !!!!!! Il est libre d’être d’adhérer ou non à ce que tu as voulu exprimer et de mettre dans l’image sa propre interprétation.

    Et sincèrement, donner un coup de pouce au lecteur, tu ne crois pas que c’est quand même sympa ? Tu sais, je regarde énormément d’images et je trouve de plus en plus fatiguant de se sentir obligé de partir à la recherche de ce qu’a voulu dire l’auteur et de ne jamais être sûre que mon interprétation soit la bonne. Ca ne m’étonne pas après que les artistes se disent incompris 😉

    N’oublions pas que c’est toi, en tant que photographe qui initie la conversation, visuelle certes, mais conversation quand même dans la mesure où la photographie est un langage. Et une conversation peut être passionnante même si elle est remplie de sous-entendus. Ceux-ci n’empêchent rien. Mais si en plus elle est initiée de manière claire et limpide, qu’elle nous propose de réfléchir autour de tel ou tel argument, je ne vois pas en quoi mon opinion serait moins intéressante parce que influencée par le cadre de départ !

    Par ailleurs, tu as coupé mon commentaire où je précisais la raison pour laquelle je ne voulais pas te donner mon point de vue. Je suis allée le repêcher et voici ce que je disais également :

    « Ce qui serait intéressant et plus constructif à mon avis pour toi comme pour nous, c’est que tu nous proposes tes 3 versions, que tu nous dises laquelle tu préfères, pourquoi, quelle est ton intention, etc … et qu’alors tu nous demandes si on est d’accord ou non. Parce que sincèrement, donner un avis « en l’air » comme ça, sans en connaître les tenants et les aboutissants, ce n’est pas très stimulant … Ce qui est intéressant c’est ce que tu as envie toi de raconter et éventuellement tu peux nous demander si la manière de développer ton image colle ou non avec cette intention. Dans le cas présent, comment veux-tu que je te donnes un avis ??? Je ne sais pas ce que tu as voulu dire car chaque photo exprime une chose différente. ! C’est comme de demander si je préfère le vert ou le rouge. Je te répondrai ca dépend des jours, de leur association avec d’autres couleurs, du contexte. Par contre, si tu me dis que tu as voulu exprimer l’espoir, je te dirais que le vert est probablement plus adapté à ton intention. »

    Je suis donc en mesure maintenant de répondre à ta question : je trouve que la photo la plus adaptée à ton intention est celle-ci (l’originale) car ce qui m’avait déstabilisé dans les autres versions ce sont justement les mots coupés n’importe où. Là, comme tu me dis que tu voulais aussi mettre en avant ces graffitis, on arrive correctement à les lire (bien que le texte, tronqué malgré tout ne soit pas facile à comprendre). Par ailleurs, du point de vue formel je trouvais que le personnage dans l’image recadrée était trop près du bord sans raison apparente. Ici, il est mieux situé, plus proche du point fort et l’image est plus dynamique (ce qui répond d’ailleurs au mot « énergie » du graffitis). Je comprends que tu aies voulu la recadrer pour supprimer les trucs qui dépassent sur la gauche et qui sont effectivement franchement gênants, mais il faudrait que tu trouves une autre astuce pour les supprimer (le tampon ?) car je trouve que sinon la composition est déséquilibrée, mais pas dans le sens que tu as voulu donner, déséquilibrée au sens de défaut.

    Bon aller, j’arrête de monopoliser l’espace et … je te souhaites une excellente journée !!!

    • détrompes toi, Laurence, je ne suis pas contrarié. Bien au contraire. J’aime les avis divergents. Surtout que finalement, ils ne sont pas incompatibles.
      le rôle de l’avocat du diable m’a toujours amusé. c’est instructif, je trouve

  3. Je suis bien d’accord avec toi: « dire ce qu’on a voulu faire restreint, oriente les commentaires. » C’est ce que je fais en grande partie sur un de mes blogs, en utilisant des photos ordinaires avec un message dérisoire.
    Pour revenir à ta question, je crois que la photo se lit comme une erreur. L’essence des messages écrits sur le mur, n’ont pas de rapport direct avec l’attitude du personnage, ni avec la glissade. Il aurait fallu un slogan du type « L’économie sur la mauvaise pente » ou quelque chose comme ça pour que ça marche.

  4. Moi, j’avais juste pensé que c’était la rue qui penchait!!! 😉
    Avec la mer c’est plus difficile de tricher mais une rue??? Bah, c’est pas bien grave.
    Et puis j’aime la photo d’instinct, d’instant.

Dites nous ce que vous en pensez...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s