Le regard des autres.

Le regard des autres.

Pour faire suite à un billet précédent, je veux vous relater une expèrience photographique et humaine qui m’a profondément troublé.

C’était il y a quelques années. Mon fils, fou de natation, faisait de la compétition.

Petit à petit, j’avais été amené à participer pour aider.

Une compétition de natation requiert un trés grand nombre de personnes bénévoles, officiels ou parents. J’étais souvent à un poste au chronométrage central.

Ça me donnait la possibilité de faire aussi des photos du bord des bassins. J’ai pu faire des photos dans des compétitions de différents niveaux.

Lors d’une compétition très spéciale, je m’étais proposé pour le chronométrage. Il s’agissait d’une épreuve de sélection pour une rencontre internationale.

Ce qu’ici on appelle SWAD en anglais ou NAUH en français. Nageurs avec un handicap.

À cause du désistement d’un photographe professionnel, on m’a demandé si j’étais d’accord pour faire un « reportage » sur cette compétition, courses, remises des médailles et portraits des nageurs. Le responsable de la fédération n’avait pas de désirs précis pour ces photos.

Je lui avais bien dit que je n’étais qu’un modeste amateur et que ça me semblait un « travail » difficile, il a insisté pour que je le fasse.

Ces quelques heures passées avec ces athlètes m’ont fortement impressionné.

Au début, au milieu de ces jeunes, avec des handicaps divers parfois très lourds, je me sentais mal à l’aise. Différent.

Puis assez vite, je me suis rendu compte que eux, visiblement, vivaient mieux leur limites que moi.

Le problème que j’ai vite eu, au niveau de la prise des photos. C’était de faire un choix.

Fallait-il faire ces photos pour eux, ou pour des gens « normaux »?

Fallait-il suggèrer ou montrer leurs handicaps?

Il me serait possible de vous raconter vingt moments vécus pendant cette compétition. Toute ces anecdotes vous parleraient de l’importance du regard des autres.

J’ai mis une petite sélection d’images. Certaines suggèrent, d’autres montrent. Que fallait-il faire selon vous?

Que fallait-il faire selon vous?

Comment auriez vous fait?

30 réflexions au sujet de « Le regard des autres. »

  1. Tu as fait selon ton coeur et cela se voit! Pas de voyeurisme, à quoi ça sert de montrer le handicap…finalement, ils vivent avec , saurions-nous en faire autant?
    Belle réflexion que tu nous proposes là!
    Gros bisous du jour de Mireille du Sablon

  2. Tes photos sont vraiment bien, tu as montré des athlètes en action, et parfois il faut bien regarder pour voir une différence. Mon meilleur ami est en fauteuil, et j’ai souvent parlé de ce problème avec lui. Je pense qu’il te dirait de montrer, en évitant le voyeurisme.
    Et pour répondre à ta question, je crois que j’aurais fait de tout, et leur aurais dit de choisir eux mêmes. 🙂

    • Bonjour,
      Parfois la limite entre témoignage et voyeurisme est mince et dépend de celui qui regarde l’image. c’est tout le problème. Merci pour ton commentaire

  3. Je ne saurais pas choisir parmi tes photos, qui toutes « montrent » quelque chose de fort : le désir de concourir « en athlète » et non en tant que « handicapé ».. Je pense que ces personnes ne se voient pas elles-mêmes exactement comme handicapées, mais, comme chacun d’entre nous, limitées par un corps qu’il leur faut dépasser dans la compétition, par exemple, mais aussi dans bien d’autres moments de leur vie.

  4. Je poste le com de Sophie qui n’a pas su comment s’y prendre. Voici sa répponse : j’ aurais laisser les nageurs choisr les photos qui leur plaisait le plus.

  5. Ces photos sont excellentes: vérité et pudeur se côtoient dans un total respect des athlètes. J’aime ton regard sur l’humain.
    Tes photos ont été l’occasion d’en discuter avec ma fille bien concernée par le sujet et sans hésitation elle préfère celle qui montre: pour elle on ne doit ni éviter d’en parler ni éviter de regarder parce que c’est la réalité de ce qu’une personne vit: athlète ou pas.

  6. C’est bien simple, moi je n’aurais pas pu faire… tu as su éviter l’effet voyeurisme ou sensationnalisme qui aurait pu être l’écueil de ce genre de reportage, le piège où j’aurais pu tomber et que justement je veux éviter, donc je n’aurais pas pu faire…

  7. Personnellement, je préfère la suggestion mais pas seulement dans ce cas, toujours. Mais là, on te demandait un reportage ce qui est une toute autre condition. Je pense que tu ne pouvais pas faire autrement que de montrer. Et puis, je crois qu’il faut sortir de notre regard sélectif de la norme. C’est dans nos yeux qu’est le problème ! Amitiés. Joëlle

  8. Bonsoir Dominique,

    Personnellement je ne me suis jamais sentie mal à l’aise avec des personnes handicapées et je les ai toujours regardées franchement. Pour avoir vécu une histoire avec un homme dans cet état, je peux par contre dire que le regard des autres n’est pas empreint de sympathie quand ils voient un couple dont l’un est « normal » et l’autre pas. J’ai pu voir aussi le regard des autres sur ces personnes qui pour moi sont comme nous tous, et je dirai même bien meilleures que nous en pas mal de points. Ton reportage nous montre et nous suggère, c’est un très bon reportage.

    Bonne soirée

    ps: je t’ai répondu à ton com du jour et je t’ai mis un lien.

  9. C’est une question intéressante que tu poses. Je crois tout d’abord que le sujet n’était pas le handicap, mais une compétition. Et je trouve que ton reportage est très bon de ce point de vue : les cadrages sont variés, on sent l’effort, la concentration des athlètes. Il est vrai cependant que la question du handicap demeure. Mais ne pas montrer, est-ce que c’est éviter le problème ? Bien sûr que non. À l’inverse, montrer en dehors de tout contexte ou en déformant la réalité (on est dans un reportage hein !), ça ne fait que monter le problème en mayonnaise. Je crois qu’avant tout ces personnes aspirent à avoir une vie la plus normale possible, et tant mieux qu’elles participent à ces compétitions !!! C’est cela qu’il faut montrer, que cette partie des activités ne leur est pas fermée, elles y ont accès et cela permet aussi de montrer aux « non handicapés » qu’elles en ont les capacités et surtout la légitimité. Tu as fait un très chouette reportage, vraiment. Toutes ces images sont très dignes et c’est cela qui compte !

  10. Nier la différence est inutile.. et ces champions sont bien meilleurs que moi en natation… et leur motivation sûrement très importante.. Pourquoi ne pas les admirer comme tout champion qui se respecte ? tes photos sont là pour cala et elles sont très réussies

  11. Vraiment très belles photos, elles sont fortes.
    Au fil des rencontres dans ma vie, j’ai remarqué que face à une personne handicapée (avec un esprit « conscient » je parle), c’est souvent nous qui le somme le plus de par notre côté « mal à l’aise ». Tout ceux que j’ai croisé étaient les premiers à en plaisanter. Je pense que c’est une bonne chose, ça a un côté thérapeutique.
    Après d’un point de vue « image », je pense que l’on peut tout se permettre du moment que c’est en total accord avec cette personne. On peut montrer un handicap de façon radicale sans que ce soit vulgaire. Et la suggestion peut être tout aussi bien, j’adore celle avec la prothèse posée au sol au premier plan.
    Du coup pour ta question en fin d’article, je crois qu’il fallait juste faire ce que ton coeur t’inspirait e faire à ce moment là. Et c’est ce que tu as fait je pense 🙂

  12. Le regard est en question, ils se demandent comment tu vas les regarder et toi, tu te demandes comment les regarder, mais aussi quel regard vont ils avoir sur tes photos. Tout cela est délicat, et tes photos sont d’une grande délicatesse.

  13. Tes photos sont excellentes et prises avec les yeux et le coeur. Je pense que les handicapés, eux sont d’abord des athlètes. Il ne faut donc pas hésiter à les photographier en tant que tels! En tout ça bravo pour ce que tu as fait et pour ce témoignage.

  14. Bonjour Dominique,
    Bon, de toute évidence, merci de l’avoir fait ! Après, le comment, c’est une autre question… je trouve tes photos très respectueuses. J’aime beaucoup les photos qui suggèrent, je trouve qu’elles permettent un cheminement dans la pensée… mais comme le dit, Joubarbe, ne pas montrer peut être une forme de déni…
    Quant au regard des autres, est-ce bien la question ? Ou de quel « autre » parles-tu ? J’aime à croire que les personnes vivant avec un handicap arrivent à dépasser cela. Ce qui m’interroge le plus, c’est le regard de celui qui regarde… de celui qui passe et qui détourne le regard ou qui reste scotché face à la différence… Tu t’es toi-même senti différent… c’est intéressant non ?
    L’art est aussi là pour montrer ce que l’on ne voit pas, ce que l’on ne veut pas voir… pour sortir du cadre en quelque sorte… c’est pas mal pour un photographe !

  15. Bon jour Dominique,
    J’ai regardé chacune de tes photos, et je les trouve géniales.
    Je ne ressens aucun mal-être devant ces clichés et devant ces personnes, bien au contraire, j’ai une grande admiration. De tes photos se dégagent une magnifique envie de vivre.
    Quand je vois certaines personnes se plaindre alors qu’elles sont « armées pour se battre » et ces personnes pour lesquels il est nécessaire d’avoir une prothèse, un fauteuil… et qui ont une force si communicative.
    Je pense que comme toi, je me serais posé des questions, mais au final, j’aurais fait, et je pense qu’ils ont tous été ravis de ces photos, car pour une fois, on ne tourne pas le regard pour ne pas voir.
    Dans la rue, je vois les gens qui baissent les yeux devant une personne ayant un handicap, qui font comme si la personne était transparente. Je n’agis jamais ainsi, car vivre un handicap est déjà une grosse douleur, mais en plus se sentir rejeté doit ajouter a cette douleur.
    Je te dis bravo, sincèrement, et je crois que tu as pris la bonne décision.
    Et puis, crois tu qu’avoir deux bras et deux jambes entiers et en bon état de fonctionnement implique que l’on soient normaux ?
    Bonne journée

      • Je pense que j’aurais fait comme toi… Il ne faut pas tomber dans l’excès ces personnes là existent et il me semble qu’elles désirent qu’on les considère comme tout le monde…
        Tes photos sont très sobres et je suis sûre que les personnes intéressées les ont appréciées.

Dites nous ce que vous en pensez...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s