L’influence de notre enfance sur notre vie actuelle

En lisant le titre de ce billet, on pourrait penser que mon intérêt pour la photo diminue au profit de la psychologie. Non, non, soyez rassurés. Je ne veux pas jouer les psys amateurs. Il y en a déjà assez partout.
Amusez vous à entrer « influence de l’enfance sur la vie d’adulte » dans la barre de recherche de votre google préféré, ce n’est pas moins de 1 690 000 liens qui vont vous être proposés.

Alors pourquoi ce titre dans un blog de photographie?

Je me suis demandé pourquoi, j’aime tant jouer avec mon grand angulaire et pourquoi dans mes photos, il y a souvent des lignes, des diagonales.
C’est simple. Ça doit venir du fait que gamin je détestais la géométrie et encore plus la trigonométrie.
Je me rattrape… j’aime le grand angulaire et les point de vue surprenants.
La preuve:

 

Sujet bateau par excellence, la mer ( même celle qu’on voit danser le long des golfes clairs) permet parfois des prises de vue intéressantes.. Non?

Quand pensez vous?

ps, les deux heptagones  visibles sur une des photos ne sont pas des bactéries géantes, mais le résultat de la divagation des rayons du soleil dans les lentilles de l’objectif que les  « snobs » de la photo appellent ça le flare.   (prononcer « flère » comme pour flair)

reps.. trois commentaires et déjà 2 qui n’aiment pas les ronds.  alors j’ai changé..

16 réflexions au sujet de « L’influence de notre enfance sur notre vie actuelle »

  1. Moi aussi j’haïssais les maths mais même aujourd’hui en photographie je ne me barre pas des toutes ces formules peut-être que je devrais mes photos seraient peut être meilleures…pour le grand angle, j’aime aussi l’utiliser mais je crois que certains sujets sont inappropriés, en fait j’oublie de l’utiliser mais maintenant que j’ai une lentille 13-300mm je crois que j’en ferai un plus grand usage

  2. C’est bien que le dégoût de quelque chose se transforme en plaisir et passion plus tard ! En tous cas, ne t’en prive pas, j’adore le graphisme dans tes photo. Belle journée à toi. Amitiés. Joëlle

  3. « quand » je pense?
    malheureusement trop souvent… 🙂
    quand il manque un « s » -j’avoue- plus souvent que quand ya un rond sur les photos, parce que mon flair à moi me souffle que ce sont des ptites vibes [vaïbz]… l’objectif dit ce qu’il veut, mais subjectivement, cher homonyme, j’affectionne ces ptits ronds, ainsi que la géométrie qui nous rattrape et que tu attrapes très bien (fallait juste attendre de savoir l’apprécier… faut dire que les méthodes d’apprentissage ne nous y inclinèrent pas toujours)…
    merci pour ce partage de psy-photo sous influence de bienheureuse de l’enfance, un billet rondement mené, sur toute la ligne ^_^

  4. Il faut toujours laisser parler le petit enfant qui est en nous. Et ça te réussit particulièrement bien!! J’aime beaucoup la 4 et les 2 dernières
    Bonne journée

  5. je pense que l’on est influencé par ce que l’on a vécu enfant. Grande rêveuse et le suis toujours, j’étais plus douée en rédaction que géométrie… belles étendues iodées. Muxu

    Danielle

  6. Je trouve tes photos superbes et elles me donnent envie de sortir mon grand angle illico. Mais j’ai beaucoup de mal avec tes formats ronds. Ca mange totalement le cadrage que tu as pensé à l’origine.

Dites nous ce que vous en pensez...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s