J’aurai voulu être un artiste..

J’aurai voulu être un artiste. ( air connu..)

Ah ça non, pas un artiste.
Je ne sais toujours pas ce que ça fait un artiste.
Comme métier, j’aurai voulu faire quelque chose dont on comprend l’utilité.
Ah, ça non, pas politicien..

Comme métier, moi, j’aurai voulu faire un truc en logue.
Vous savez un truc qui fait appel au raisonnement, à l’intelligence.

Ah ça non pas catalogue, ni épilogue.
Ni spéléologue, ça me rend claustrophobe.

Non, j’aurai bien aimé être égyptologue, ou mieux anthropologue.
C’est fascinant un anthropologue.
Ça étudie les restes d’un feu qui date de 30 000 ans, ça trouve des petits bouts d’os
et c’est capable de vous dire ce qu’ils mangeaient, combien ils étaient. Ils sont capables les
anthropologues de vous dire tout sur des peuples qui vivaient il y a longtemps. Enfin, presque tout.

En me baladant dans les ruelles de mon quartier, je pensais à ça.
Et je me suis dit que cordalingeologue, ça doit être intéressant.

Observer, étudier les cordes à linge. Et imaginer les caractéristiques des propriétaires du linge mis à sécher.
Tenez ici par exemple:
IMG_8838

 

Un cordalingeologue vous dirait peut-être que dans la première maison à gauche, il y a es enfants en bas âge et que peut-être l’un deux souffre d’énurésie.

Et là:

IMG_8842

Un cordalingeoloque serait peut-être capable de vous dire que la maîtresse de maison a une forte poitrine et qu’elle n’est pas très ordonnée..

 

Là encore:

IMG_8844

 

Un cordalingeologue pourrait affirmer qu’un homme seule vit, qu’il est possiblement dépressif et méticuleux.

 

Oh là, alors:

IMG_8840

Le cordalingeoloque vous dirait peut-être que la personne qui habite à coté de la dame sur le balcon, est possiblement passionnée, émotive, énergique et qu’elle aime le rouge..

En définitive, les cordes à linge dans les ruelles de Montréal, à défaut d’être esthétiques font partie du décor. Et ça permet au photographe de faire quelques photos et d’alimenter son blogue..

J’espère que vous serez indulgents avec ce petit délire, pas bien méchant mais sans doute aussi moins drôle que celui ci: Les Anti-Nobel

Bonne fin de semaine à toutes et tous

Ps, et que dirait un cordalingeologue de quelqu’un qui ne met jamais de linge à sécher sur la corde à linge??

 

 

 

Ça doit être passionnant.

35 réflexions au sujet de « J’aurai voulu être un artiste.. »

  1. Je pense que la cordalingeologie n’a pas beaucoup d’avenir en Amérique du Nord, sans compter que l’hiver, elle est plus difficile à pratiquer et avec les coupures d’assurance emploi des travailleurs saisonniers, c’est un pensez-y bien avant de se lancer dans ce domaine. Par contre, tes photos m’ont fait rire et m’ont beaucoup plu !Colette

    Date: Fri, 19 Sep 2014 11:44:34 +0000 To: colettedubuisson@hotmail.com

  2. Et moi qui pensais qu’il n’y avait que dans les pays du sud que l’on voyait ce genre scènes ! Gravissime erreur dont tu viens de me faire prendre conscience !!!
    En tout cas ces alignements peuvent prêter à bien des supputations… qu’un cordalingeologue n’a surement aucun mal à traduire.
    Merci pour ce moment de légèreté.

  3. Rien à voir avec le Spaccanapoli ou bien des photographes ont exercés leurs talents, sur les cordes à linges des habitants de ce célèbre quartier de Naples.
    Au passage, je note un métier dont j’ignorais même l’existence : « cordalingéologue »
    Quel beau métier !
    ;-))

  4. Ah ah ah ! Bien rigole avec ton article ! Tu pourrais « inventer » cette profession ! lol
    Tres jolies photos. Je n’etais pas au courant qu’on pendait le linge comme ca a Montreal ! Belle semaine chez toi !

  5. Je n’aurais jamais pensé qu’on voyait ça par chez toi !
    J’adore ton article.. et chez moi aussi les cordealingeologues seraient au chômage.. Nous n’avons pas le droit d’étendre le linge dehors..
    Et pour répondre à ta question, moi j’allais dire que celui qui ne met jamais de linge à sécher, c’est qu’il vit tout nu ! Mais bon, il faudrait qu’il ne sorte jamais de chez lui.. 😉 Rires… Bon dimanche, Dominique !!

  6. Tu me surprends vraiment avec ces clichés parce que je pensais que ce genre d’expo n’existait que dans les pays méditerranéens. Incroyable! Et ça se prête donc à toutes sortes de débordements de l’imagination! Bon we

  7. J’adore la façon dont tu traites ce petit quotidien. Et là, tu me devances de très loin avec ton nouveau mot ! Il doit bien pouvoir se mettre à l’infinitif pour créer un verbe… Je vais chercher de ce côté là et dès que je trouve, je poste quelque chose pour toi. Bon we Dominique.

  8. J’adore tes réflexions ou suppositions. Il se peut aussi que le tout rouge ou le tout noir soit le fait de personnes soigneuses qui, par précaution, ne mélangent pas les couleurs pour éviter les accidents.
    Par contre, j’ignorais que l’on pouvait voir ces spectacles au Québec, et j’en suis très surprise.

  9. Sais-tu que j’ai toujours mon système de poulie rapporté du Québec. C’est un super truc je trouve !
    Bon même si c’est super, je n’aime pas tout ce linge qui sèche comme ça. Cela ressemble à Naples sans le soleil !!!!!
    Puis, le pire au Québec je crois ce sont tous ces fils qui se croisent et s’entrecroisent. Mais c’est laid en maudit !
    Je me souviens d’un charmant village dans les Laurentides avec une très jolie église
    Bonne fin de semaine à toi. au bout de la rue. J’avais voulu la photographier mais je n’y étais jamais arrivée il y avait des fils partout.
    Bonne fin de semaine

    • C’est vrai qu’il y a des fils partout. Mais c’est aussi un autre aspect de montréal. et je ne mets pas mon linge sur le fil.. trop peur qu’on me pique les pinces.. ah non, les épingles
      à linge

  10. J’aime tes photos,elles sont un témoignage de la façon de vivre des gens et puis pouvoir à la suite de fouilles,il y a 30,100 mille ans voir plus ce qu’ils mangeaient,reconnaître un os de petit herbivore ou d’un mammouth laineux,voir d’une hyène,ça aussi cela m’aurait plus. J’ai eu l’occasion de faire des fouilles,c’est sublime.

  11. Excellent j’adore. J’en ris encore!!!!!
    A Béziers près de chez moi les cordalingeologues sont au chômage: un arrêté municipal interdit tous linges aux fenêtre dans la journée. Idée d’un maire très « ouvert ».
    Je préfère largement ta vision et je crois qu’on a tous en nous un peu de cordalingeologue!!!

    • En fait dans les ruelles il n’y a pas de circulation. Sauf de façon exceptionnelle pour des travaux. C’est souvent le terrain de jeu des enfants.

Dites nous ce que vous en pensez...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s