J’en profite, pendant que le vert dure.

Pendant que le vert dure, la formulation est étrange, vous ne trouvez pas?

Il ne reste plus beaucoup de verdure dans les arbres. J’en ai trouvé un peu dans les sentiers du Mont St Hilaire, à  terre, au ras du sol.

Cadrages et point de vue, aussi sont étranges.  Vous ne trouvez pas?

 

Bonne journée à toutes et tous

21 réflexions au sujet de « J’en profite, pendant que le vert dure. »

  1. Hum, que j’aime ces lumières rasantes dans les fougères élégantes et dentelées ! Ta dernière photo est superbe, on a l’impression de sentir l’humus. Belle journée à toi. Amitiés;Joëlle

  2. Un superbe festival de contre-jours !
    Mes préférées, l’avant dernière pour ce « dédoublement » de fougères et la dernière…………..parce que ! 😀

  3. Je ne vois pas pourquoi tu arrêterais ton blog ; cette nouvelle série, nous régale et nous prouve ton talent d’artiste une fois de plus.
    Les contres jour sont admirable !

  4. J’en pense qu’en plus d’avoir l’œil du photographe tu as des genoux en bon état pour voir les fougères (très belles d’ailleurs) à l’envers !
    Je te réponds aussi à « à quoi ça sert un blog ? » : à faire plaisir à ceux qui le lisent, à les ravir à chaque newsletter, à leur apporter de petites surprises, à les surprendre.
    Je déteste voir disparaître ceux qui me plaisent …

Dites nous ce que vous en pensez...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s