Le cri du cormoran le soir au dessus des jonques…

 

Y’a pas d’jonques? Y’a pas d’jonques..

Je sais, il n’y a pas de jonques sur la rizière des prairies. Enfin,  la rivière des prairies.

Mais il y a des cormorans sur la rivière des prairies. Et il n’en faut pas plus pour faire le lien entre mon cormoran et Michel Audiard.

Il est bizarre mon cormoran, je lui trouve une drôle de tête parfois. Presque vindicatif…

 

Bizarre, et perché sur une patte sur sa branche, il me fait penser à un dindon, je lui trouve même l’air un peu con

 

Ps, Je disais trouver un air un peu dindon à ce cormoran.. Durdan m’a fait remarquer qu’il semblait avoir un hameçon planté dans la patte.. c’est vrai:

IMG_9688-2

 

 

 

 

Là, du coup c’est moi qui me sens un peu con…

Bonne journée à toutes et tous.

 

 

14 réflexions au sujet de « Le cri du cormoran le soir au dessus des jonques… »

  1. Et moi je lui trouve un air un peu hautain avec son bec toujours dirigé vers le haut.
    En Chine ils sont utilisés par les pécheurs pour les aider dans leur travail.
    Chez vous, on les laisse bien en paix dans la nature.

  2. J’ai vu, depuis un an et demi à Mantes-la-Jolie, plus de cormorans que je n’en avais vu dans ma vie.. J’ai même l’impression qu’il y en a de plus en plus.. Je les trouve amusants.. Je ne suis, hélas pas équipée pour les photographier.. mais tu le fais pour moi, et tellement mieux !! Merci pour toutes tes belles photos !

  3. D’emblée, j’ai un pincement au coeur en observant ce cormoran blessé. Je ne le trouve pas con, mais bien seul. Il n’a pour compagnon que son reflet dans l’eau. Il va finir par y plonger, plutôt que de s’envoler… C’est peut-être ça qui est dommage. Remarque, je ne sas pas pourquoi je trouve moins prometteur de plonger que de s’envoler. Parce que j’aime la légèreté de l’air, sans doute. En comparaison, il me semble que l’eau alourdit. Et le risque de noyade est plus grand ! (Sourire)

    Pourtant… Je me sens comme ton cormoran à la veille de la grande fête montréalaise du livre. Je n’irai pas au Salon du livre cette année. Je ne m’envolerai pas avec mes collègues écrivains. J’ai décidé de rester un moment sur ma branche… avant de replonger dans un texte difficile à écrire. La plongée me coût, parce que j’ai une alliance accrochée à la patte (si j’ose dire).

    Toujours aussi savoureux, cet Audiard !

    • En faisant les photos et même en les traitant à l’ordi je n’avais pas vu l’hameçon. J’avais vu un colvert avec un pris dans le bec. C’est triste.

Dites nous ce que vous en pensez...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s