Passons de l’art abstrait à l’arabesque.

C’est un peu  nul comme titre, non?

Des chemins dans des labours, des flaques d’eau, un peu de froid et la nature se laisse aller à des graphiques fantastiques, pour le plus grand plaisir du photographe.

Certains prétendent que la nature a horreur de la ligne droite.

Qu’en pensez vous?

Bon dimanche à toutes et tous

 

 

19 réflexions au sujet de « Passons de l’art abstrait à l’arabesque. »

  1. Ce que tu nous fait voir avec tes photos me facine. J’aime toute cette série, mais j’ai un faible pour la 2 (le monstre à l’oeil globuleux), la 5 et la 6 (un autre monde), l’avant dernière (je ne sais pas pourquoi) et la dernière, parce qu’elle finit en queue de poisson, au sens littéral du terme.
    Colette

  2. Nous voulons donner des règles à la nature, mais elle a les siennes. La ligne droite est peut-être plus fragile que la courbe ! Je suis en admiration devant les photos 5,6,9,10. Bravo. Bonne journée. Amitiés; Joëlle

  3. Je trouve le titre en parfaite adéquation avec cette série, en tout cas.
    Bel exercice de photographie dans la nature, j’aime bien les multiples arrondies de ces formes congelées.

  4. Bon soir Dominique,
    La nature à surtout horreur du vide.
    Si on regarde un flocon de neige, en matière de lignes droites, il y a ce qu’il faut et en grand nombre.
    Cela dit, superbes ces photos ou les lignes s’associent aux courbes. Vraiment très beau.
    Bonne fin de soirée

Dites nous ce que vous en pensez...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s