Des voeux Urbi et Orbi

Mes vœux « Urbi et Orbi »

On vous a déjà, sans doute, posé cette question.
« Qu’est-ce que tu aurais être? »
Et bien moi, Pape, ça m’aurait plu.
Oui, oui, Pape. Un vrai Pape.
Pas un Pape au rabais.
(non,non, celle du sous-pape, je vais pas la faire aujourd’hui)
Ah, être Pape. Faire des bulles. Mon rêve.

Et une fois par année, pouvoir présenter mes vœux à la terre entière.

Mes voeux Urbi et Orbi pour: Celles et ceux qui me suivent sur mon blogue. Les laids, les beaux, les gros touffus, les petite joufflues, les grandes ridées, les impulsifs, celles qui lisent et qui partent sans rien dire, les Portugais, les Libanais (et tous ceux des 40 pays qui m’ont visité), ceux qui commentent, celles qui passent sans me voir, sans même me dire bonsoir. Les optimistes, Ceux qui ont le moral patraque. Les nikonistes, et les autres, ceux qui disent que mes photos leur font du bien, celles et ceux dont j’aime voir les photos. Ceux qui viennent jour après jours, celles qui passent en coup de vent. Les sportives et les pantouflards,
Celle qui a dit, y’en amarre, je te largue, les bruns, les blondes, les chauves, et j’en passe .
À toutes et tous, qui depuis un an, êtes passé/es sur mon blogue,
je souhaite:
voeux

Mes meilleurs vœux pour l’année nouvelle, ความปรารถนาดีสำหรับปีใหม่, Nou voye meyè souwè pou ane a nouvo, best wishes for the new year, أطيب التمنيات للعام الجديد, 新しい年のための最高の願い, i migliori auguri per il nuovo anno, mejores deseos para el año nuevo, Mirary soa ho an’ny taom-baovao, melhores desejos para o novo no,besten Wünsche für das neue Jahr,наилучшие пожелания на новый год, de beste wensen voor het nieuwe jaar, lyckönskningar för det nya året, najlepsze życzenia na nowy rok,mian is fearr don bhliain nua, legjobbakat kívánom az új évre, onnea uudelle vuodelle, τις καλύτερες ευχές για το νέο έτος, Nginifisela okuhle for the year omusha, semoga untuk tahun baru, найкращі побажання на новий рік, नए साल के लिए शुभकामनाएं.  Bloavezh mad d’an holl (ça c’est pour Lannic)

 

L’année fait mes rides.

Il m’arrive souvent de « pondre » des titres qui vont jusqu’à me faire me poser des questions.

Suis-je normal?

En pensant  à un titre, il me vient des mots.  Des mots qui se mettent à aller dans tous les sens. Un peu comme une boule de flipper.

Je voulais un titre pour amener un billet « retour en arrière ».  Sélectionner une photo par mois parmi celles faites en 2014.  Mais éphéméride pour une image par mois, ça ne collait pas.

J’ai préféré « L’année fait mes rides »

Suis-je normal?

 

Bonne fin d’année 2014 à toutes et tous.

Ps, Lightroom, c’est vraiment un outil fantastique.  Capable en lisant les métadonnées ( données que l’appareil photo enregistre lors de la prise de vue) d’un dossier contenant près de 40 000 images de vous sortir ça:

portfolio - Adobe Photoshop Lightroom - Bibliothèque

 

 

 

 

 

 

 

Et il est capable de vous en raconter encore plus:

portfolio - Adobe Photoshop Lightroom - Bibliothèque_2

 

 

 

 

 

 

Expression: Être complètement givré.

Expression d’origine française, qui peut se traduire en français québécois par « être paqueté ben raide », être ivre.

Curieusement, même si les gens d’icitte sont d’aussi bons buveurs que leurs lointains cousins de France, ils sont rarement givrés.

Je n’ai que rarement eu l’occasion de voir quelque chose de givré ici.  Pour qu’il y ait du givre, il faut une forte humidité et un froid intense. Or ici, quand il fait froid, il y a peu d’humidité.  Sauf l’autre matin, au bord de la rivière des prairies, du givre il y en avait. Pas partout.  Seulement dans un coin bien précis.  J’en ai profité:

 

Dernier boutte avant Noël.  Tout le monde va être bien occupé.  Peu auront le temps de venir faire un tour sur les  blogues.

Je souhaite de bonnes fêtes à tous ceux et celles qui vont le passer en bonne compagnie.  Pour les autres, ceux, nombreux qui sont seuls, courage, ça va passer vite.

 

 

Pour ceux qui veulent savoir. Les autres, passez votre chemin.

En matière de trucages photos, c’est un peu comme pour le Père Noël, il y en a qui veulent savoir si vraiment il existe, et d’autres qui préfèrent continuer à y croire.

Certains m’ont demandé d’expliquer comment je fais flyer ma fenêtre, d’autres m’ont dit ne pas vouloir savoir.

Alors pour ceux qui veulent savoir, lisez ce qui suit. Les autres, en principe, ont déjà passé leur chemin.


 

Il serait possible de réaliser des montages comme ceux publiés ici:clic  en rajoutant la fenêtre après coup. Seulement, pour obtenir des lumières, des ombres vraisemblables, j’ai préféré faire de la façon suivante:

Je fais une première photo du décor. La mesure de la lumière est faite en manuel.

fen1

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis une photo du décor avec la fenêtre supportée par un vieux trépied photo.

Pour cette photo, je reprend les réglages manuels de la première photo, sinon, l’ajout de la fenêtre risque de donner des réglages différents. (les vignettes sont cliquables)

fen2

 

 

 

 

 

 

 

 

 


À l’ordinateur, j’utilise Photoshop Éléments. Tous les logiciels capables de travailler avec des calques peuvent convenir.   Je vais ouvrir en premier la photo sans fenêtre et ouvrir par dessus celle avec la fenêtre.

fen3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une fois que les deux images sont superposées, je vais diminuer l’opacité de l’image du dessus pour voir partiellement celle du dessous.

fen4

 

 

 

 

 

 

 

Le but de cette opération est de pouvoir déplacer l’image du dessus de façon à ce qu’elle soit parfaitement alignée sur celle du dessous. (Je ne sais pas pourquoi, ça me fait penser à R Devos..). Je me sers d’éléments précis comme le panneau de signalisation:

fen5

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Lorsque mes deux images sont correctement alignées, il ne reste qu’à faire disparaître le support de la fenêtre.   En utilisant la gomme.

fen6

 

 

 

 

 

 

 

Pour les parties rectilignes, on peut utiliser le lasso:

fen8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fen9

 

 

 

 


 

Lorsque tout le support est effacé, il reste à remettre l’image du dessus à 100% d’opacité.

fen10

 

 

 

 

 

et Enregistrer votre travail. Votre fenêtre vole. (aucun rapport avec une ancienne nageuse….)

fen11

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Maintenant, s’il fait mauvais et que vous n’avez rien de mieux à faire, vous pouvez jouer avec l’ombre. Ça fait encore un peu plus flyé, je trouve.

fen12

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai un « travail » un peu différent avec les ombres.  Ça peut occuper des moments sans soleil. Il s’agit de faire des photos de groupes de personnes (2) et de supprimer une des personnes mais garder son ombre qui suit l’autre.

Flyé un peu, non?