Peinture et photographie numérique.

Peinture et photographie numérique.

One more time, comme disent certains.

J’ai souvent été tenté de chercher des points communs, des différences entre la peinture et la photographie.  Ma récente visite au musée des beaux arts de Montréal, m’a encore poussé à cogiter.

C’est une toile en particulier qui m’a donné à penser:

IMG_6216

Elle est l’oeuvre d’un peintre belge, Théo Van Rysselberghe (1862-1923). Plage à marée basse à Ambleteuse, le soir (huile sur toile, 1900).

En m’approchant très près, on ne peut qu’être étonné par la technique du peintre. Une multitude de points de couleurs.

IMG_6218

 

 

Pas surprenant que l’on appelle cette technique picturale, le pointillisme.    La ressemblance avec les pixels dans une photographie numérique étonne, m’étonne.

Quand on apprend  que le pixel (souvent abrégé px ou p) est l’unité de base permettant de mesurer la définition d’une image numérique matricielle et que le nom provient de la locution anglaise picture element, qui signifie élément d’image, on a envie de dire « mais c’est bien sur…. »

Bien souvent je suis en admiratif devant la patience des peintres.  Des heures, des heures pour une toile, alors qu’avec une photo,  quelques secondes suffisent.  Mais là, en plus, peindre point par point,  ça m’impressionne ( les impressionnistes ont fait naître les pointillistes).

Moi, qui ne suit patient que lorsqu’il s’agit d’attendre qu’un oiseau tourne l’oeil du bon coté, je me suis demandé s’il est possible de faire du pointillisme avec son ordinateur:

IMG_5057

(image cliquable)

Avec Photoshop élément, on peut. Enfin on peut essayer. Mais finalement, le pointillisme, je ne suis pas assez ni patient, ni pointilleux, alors je vais laisser ça aux vrais artistes.

Qu’en dites vous?

Bonne fin de semaine à toutes et tous.

ps, l’autre jour, un lien ne fonctionnait pas:

 http://www.slate.fr/story/81981/photographes-pas-photos

12 réflexions au sujet de « Peinture et photographie numérique. »

  1. Ton raisonnement me fait penser au fameux commissaire Bourrel, qu’incarnait si bien le dit : Raymond Souplex.
    Voilà ce que j’en dis: « la photo doit rester de la photo » et les tableaux de maitres seront bien gardés.

  2. C’est vrai que c’est comparable.. Chacun, le peintre, et le photographe, cultive l’art.. mais avec des outils différents ! Perso, je n’aime pas transformer mes photos en « peintures ».. j’ai pourtant aussi ce qu’il faut et j’ai essayé.. Mais non.. Chacun son art. J’ai une cousine qui peint, mais ne photographie pas. Quand une de mes photos lui plait, elle me dit « Tiens, je vais la peindre ».. mais elle y met sa « touche » de peintre..

  3. Il reste que le peintre peut créer de toutes pièces. Un degré de liberté en plus, non ?

    Le photographe a pour lui que le spectateur est tenté de croire ce qu’il voit « puisque c’est une photo ». Il se fait un peu berner (même avant l’invention du numérique et de photoshop) mais bon, il y croit encore.

  4. Je crois que pour faire un bon photographe, il faut avoir un peu l’oeil d’un peintre. Certains excellent dans l’art de transformer leurs images en tableaux mais je crois que jamais rien ne remplacera le coup de pinceau, la sensualité de la peinture. Bon dimanche; Amitiés; Joëlle

  5. J’ai souvent été travaillée aussi par la technique impressionniste et par le pointillisme.
    Entre photographie et peinture, une piste à explorer serait sans doute celle de l’instantanéité. Le photographe capte un instant, si précaire, si fugitif parfois, que même le photographe n’a pas le temps de voir tout ce que capte son appareil. Il ne le découvre qu’après coup, en « chambre ». Le peintre ne pourrait pas choisir cette voie. Il doit d’abord voir, interpréter, tenter de rendre sa perception. Il doit faire ressurgir sur sa toile une « impression », une illusion, quelque chose qui se rapproche de ce qu’il a vu, mais qui n’est jamais tout à fait cela. Il interprète. Le photographe aussi interprète la réalité, en choisissant son point de vue, son cadrage, mais ce que capte son appareil n’est en général pas tout à fait une « illusion ». Qu’en penses-tu?

    • Ce que j’en pense? Ça fait une éternité que je suis intrigué par les différences et similitudes entre les façons de montrer des peintres et des photographes. La notion du temps entre en jeu. Mais même si le temps mis pour « saisir » un moment est différent, finalement, c’est identique. Le peintre met simplement plus longtemps à traduire ou montrer un instant. Un peintre qui va montrer une rue avec des passants ne va pas leur demander d’arrêter de marcher.
      Mais c’est intéressant comme sujet.

    • c’est tellement questionnant, que si un photographe veut montrer le mouvement, il va souvent utiliser une vitesse lente pour avoir un flou qui montre un déplacement.

Dites nous ce que vous en pensez...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s