Il a un nom à coucher dehors…

Et d’ailleurs, il couche dehors.

Ça doit pas être facile avec les températures hivernales d’icitte.

Lui c’est le Plectrophane des neiges. Anciennement, il s’appelait bruant des neiges.

C’est un passereau de la famille des calcariidae, genre plectrophenax. Plectrophenax nivalis.  Quel nom…. Il est pourtant mignon, je trouve. Il a un petit air de clown bien sympathique.

Je me suis demandé d’où provenait cette expression. Un nom à coucher dehors.

J’ai cherché, j’ai trouvé:

Avoir un nom difficile à prononcer.

Cette expression a une origine assez surprenante. Elle provient en effet d’une époque où lorsqu’une personne était perdue et devait demander le gîte à des inconnus, il valait mieux pour elle qu’elle ait un nom à résonance « chrétienne » pour que quelqu’un accepte de lui offrir un endroit où passer la nuit. Il en était de même dans les auberges où les personnes dont le nom était le plus bourgeois avaient le plus de chances d’obtenir une chambre. Ainsi, les autres allaient devoir dormir dehors. C’est pour ces raisons que l’on dit « avoir un nom à coucher dehors », dont le sens est heureusement aujourd’hui différent puisqu’il s’agit simplement d’avoir un nom compliqué à prononcer ou à retenir, même si l’expression a toujours une valeur relativement négative.
L’armée napoléonienne serait une autre origine possible. Elle était composée de nombreux soldats recrutés lors des campagnes à l’étranger. Lors des stationnements dans des villes, les habitants étaient tenus d’héberger les officiers titulaires d’un billet de logement. Certains de ces officiers, avaient des noms de consonance étrangère, ils pouvaient passer pour des ennemis, on disait qu’ils avaient des « noms à coucher dehors avec un billet de logement ». L’expression aurait depuis été raccourcie à « avoir un nom à coucher dehors ».

Merci l’internaute pour l’explication.

Bonne fin de semaine à toutes et tous.

ps-1 Oui, je les ai attirés avec des graines,  et non, je n’ai pas honte….

ps-2 Non, je vais pas succomber à la contagion et vous souhaiter une bonne st valentin.  Ce genre de fête, ça me dérange….. J’en entendais ce matin à la radio expliquer qu’ils s’aiment depuis des lustres et qu’ils vont fêter ça demain… Pis les autres jours, ils s’ignorent??

 

 

12 réflexions au sujet de « Il a un nom à coucher dehors… »

  1. Merci tout d’abord pour cette série d’oiseaux très mignons qui semble particulièrement à l’aise sur la neige et dont j’ignorais l’existence.
    Merci aussi pour l’origine d’une expression connue et utilisée dans toute francophonie je crois.
    Puis la saint Valentin, je suis d’accord avec toi, c’est surtout comme « alôvouen » la fête des commercants.

  2. Un régal ces Bruants des neiges. Il y a de grandes colonies sur Cap Blanc Nez et Cap Gris Nez. C’est une chance de les avoir dans la neige.
    Belle rencontre l’ami.
    Comme toi cette fête me gonfle.

Dites nous ce que vous en pensez...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s