Anne, ma sœur Anne, ne vois tu rien venir?

-Anne, ma sœur Anne, ne vois tu rien venir?
-Je ne vois ni le soleil qui verdoie, ni l’herbe qui verdoie.
-Mais, Anne, ma sœur Anne, que fais tu la tête à l’envers, à regarder au ciel?
-Je regarde pour voir si les premières feuilles des bouleaux arrivent.
-Alors, Anne, ma sœur Anne, que vois tu rien venir?
-Je ne vois que les couleurs du drapeau de la belle province. Bleu et blanc.

Contrairement à Genève, nous n’avons pas de sautier à Montréal, ni ailleurs au Québec.  Ce qui en soit n’est pas très grave, puisque nous n’avons que peu de marronniers.  C’est dommage, je trouve.  Être payé pour regarder la première feuille pousser, c’est un joli boulot,  non?

Bonne semaine à toutes et tous.

 

 

8 réflexions au sujet de « Anne, ma sœur Anne, ne vois tu rien venir? »

  1. Un beau « boulot » effectivement que de regarder les feuilles pousser, surtout en ce moment du printemps ou les petites pousses vertes et frêles commencent à pointer
    bonne soirée

Dites nous ce que vous en pensez...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s