Il est des premières places qui ne font pas plaisir.

On a l’habitude de jubiler lorsqu’un représentant de notre pays est sur la plus haute marche du podium.  La fierté nationale, l’esprit un tantinet chauvin, c’est assez normal. Mais parfois, il y a des podiums dont on se serait bien passé.  Comme celui ci:
« L’oiseau le plus contaminé du monde est canadien. »

Cet oiseau c’est l’épervier de cooper.  Il fait partie d’une trentaine d’oiseaux dont le foie a été analysé par une équipe de chercheurs canadiens. Il est celui dont le foie est le plus contaminé.

« Pour un des auteurs de la recherche, Kyle Elliott, professeur à l’Université McGill, il n’y a évidemment pas de quoi se vanter.

«Je ne suis pas fier mais bien consterné! dit-il en entrevue. On pense que le Canada est un pays responsable sur le plan de l’environnement. Mais le niveau de pollution qu’on a trouvé dépasse ce qu’on a observé dans les oiseaux près des dépotoirs électroniques en Chine.» »

« Les chercheurs ont fait deux constats: la pollution au DDT et aux BPC des années 50 est encore bien présente dans l’environnement. »

Malgré ce haut niveau de contamination, l’espèce n’est pas menacée. C’est ce que l’on peut lire :« Au cours du XXème siècle, l’espèce a marqué un net déclin à cause de l’usage des pesticides, en particulier le DDT. Depuis l’interdiction de ce produit en 1972, elle a légèrement progressé. Elle a longtemps subi les persécutions des humains à cause de la réputation qu’elle avait de s’en prendre aux volailles stationnées dans les poulaillers. Aux Etats-Unis, elle est encore parfois appelée « chicken hawk » (buse des poulets). L’épervier de Cooper bénéficie désormais de mesures de protection. Le seul danger qui subsiste et pèse sur lui est la dégradation de son habitat. Cependant l’espèce est classée par l’UICN comme « de moindre préoccupation ». ref oiseaux.net

Si celui-ci que j’ai photographié dans le boisé Papineau à Laval, ce n’est pas la faute du ddt ni des bpc.

Par contre, si vous voulez en savoir plus, vous pouvez lire icil’article du journal La presse qui parle de cette première place peu enviable.

Bonne journée  à toutes et tous

7 réflexions au sujet de « Il est des premières places qui ne font pas plaisir. »

  1. Vu les cochonneries que l’humain répand à tour de bras depuis des lustres, il y a forcément des victimes collatérales comme on dit dans les milieux éclairés.
    Cela ne t’a fort heureusement pas empêché d’en faire de belles photos.

  2. Cet oiseau est superbe…..en matière d’analyses, on aurait bien des surprises si on en faisait d’autres dans le mode animal et chez le « bipèdes »….
    bonne soirée

  3. J’ose même pas imaginer le résultat de nos analyses. Tous contaminés!! animaux, oiseaux humains, nos enfants peuvent devenir médecin l’avenir est assuré, encore faut-il qu’il y ait un!! Sur ces paroles très optimiste 🙂 , bonne soirée

Dites nous ce que vous en pensez...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s