C’est bien pour le plaisir de faire compliqué.

Décidément, l’être humain est ben ben compliqué.
Il a toujours envie de chercher, d’essayer.
Prenez par exemple, le photographe. Depuis toujours, son matériel l’oblige à figer le mouvement.
C’est logique.
Faites un instantané de quelque chose qui bouge, et vous le voyez immobile.
On me dira qu’en fait ce n’est pas si compliqué que ça, pour montrer le mouvement, je n’ai qu’à utiliser la fonction vidéo de mon 7D.
Oui, je sais. Mais c’est trop facile.
Alors ça fait des mois que je fais des essais. Je veux arriver à montrer le mouvement des branches d’arbres dans un vent violent, une bourrasque, une rafale ou une tourmente.
J’ai encore tenté le coup. Il m’aurait fallu le trépied pour l’occasion, j’ai fait sans.

Qu’en pensez vous? Ça décoiffe ou bien j’ai intérêt à me consacrer à la photo de gastéropodes?

5 réflexions au sujet de « C’est bien pour le plaisir de faire compliqué. »

  1. Oublie les gastéropodes ! Ça décoiffe, c’est sur, surtout la 5, mais j’ai un faible pour la 1 et la 2. Dans l’ensemble, je trouve que ce sont des photos qui ont quelque chose de tourmenté et de dérangeant. On ne peut pas les regarder en se disant « Oh, que cest beau » ou « Oh, que c’est triste ».Elles me laissent perplexes

Dites nous ce que vous en pensez...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s