Chercher des formes dans les gouilles, acte II

Cette fois, c’est dans les gouilles gelées que j’ai trouvé des formes.
Des formes étonnantes, parfois amusantes. Ne trouvez vous pas?

Bonne journée à toutes et tous.

Il y a du rififi sur les plans d’eau.

J’aime bien ce mot là. Rififi. Il paraît que c’est de l’argot.
Ça voudrait dire bagarre, remue-ménage. Pour moi, ça fait plutôt remue-méninges.
C’est amusant ce que l’on peut faire avec les mots. On peut jouer avec, les triturer.
Je suis parti de l’idée de titrer un billet.
Parti de rififi, arrivé à remue-méninges. Et pourquoi pas menues rémiges.
Bon cessons, ces élucubrations.
J’ai eu envie de titrer « du rififi chez les ploucs ». J’aime bien les onomatopées. Pas vous?
Comme mon billet va vous montrer des oiseaux et des plans d’eau, j’ai failli écrire « du rififi chez les Plouffe ». Mais qui peut comprendre ça à
part ceux qui connaissent les films de Gilles Carle?
Bon revenons à nos moutons, ou plutôt à nos oiseaux.

Il y a parfois du gros brasse-camarade sur les plans d’eau.
Comme lorsqu’une bernache décolle  ou arrivièrit (oui??)

Ou lorsqu’un goéland à bec cerclé vole dans les plumes d’un harle:

Bon week-end à toutes et tous.

Chercher des formes dans les gouilles

Comme chacun sait la gouille est une étendue d’eau de dimension changeante selon les pays. Il paraît que le mot vient du bas francique *gullja signifiant flaque d’eau, bourbier.

À certains moments de l’année, sous certaines conditions d’éclairage, j’aime bien chercher des formes à la surface des gouilles. La surface de l’eau fait comme une peau qui recouvre des bouts de végétaux. Photographié de près, je trouve ça étonnant. Et vous?

Bonne journée à toutes et tous, que vous aimiez ou non les gouilles.

Ilya Zakharov,Qin Kai et He Chong peuvent aller se rhabiller….

Au cas, très peu probable où un de mes lecteurs (ou lectrices) l’ignorerait, Zakharov, Qin Kai et He Chong sont les médaillés au plongeon de 3 mètres aux derniers jeux Olympiques.
Pourquoi je vous parle d’eux? Oh ce n’est pas parce que j’ai une admiration folle pour le plongeon! Non, c’est simplement qu’en regardant plonger un petit canard (pas vilain pantoutte..) je me disais que l’arlequin plongeur est un véritable athlète.
Sans élan, il est capable de donner s’enfoncer tête première dans l’eau à une vitesse et avec une vigueur étonnante.
Il faut passer à une vitesse plus rapide que 1/300e de seconde pour que l’oiseau soit net. Étonnant, non?

En le voyant plonger, je me posais des questions.. Comme je n’ai pas la réponse, je vous les pose.

-Si il est nécessaire d’avoir une vitesse plus rapide que 1/300e de seconde pour que l’oiseau en mouvement soit net, quelle est la vitesse de déplacement du volatile au moment de son entrée dans l’eau?

-Si lorsque le canard est presque tout sous l’eau et qu’il n’a plus que les rectrices (aucun rapport avec les directrices..) hors de l’eau et que celles-ci sont en éventail, est-ce que de la même façon les Zakharov, Qin et Chong ont aussi les doigts de pied en éventail?

Bonne semaine à toutes et tous.

ps, premiers flocons à Montréal..  La marde blanche s’en vient…

Série aqueuse sans queue ni tête.

Je ne savais pas par quel bout commencer aujourd’hui, ce sera donc une série aqueuse sans queue ni tête. (C’est idiot « sans queue ni tête, ça me fait toujours penser à l’histoire de l’eunuque décapité (bon, ok, c’est nul, mais moi ça me fait marrer…))

Bonne journée et bonne semaine à toutes et tous, et merci pour votre fidélité.

L’arlequin plongeur n’est pas un cabotin.

Contrairement à ce que son nom ( Histrionicus histrionicus) pourrait laisser croire, et les nombreux photographes venus armés de gros Kodaks(*),
l’arlequin plongeur n’est pas un comédien cabotin.

Le Larousse dit :histrion nom masculin (latin histrio, comédien)
Acteur antique qui jouait des farces grossières, avec accompagnement de flûte.
En France, jadis, jongleur, baladin.
Littéraire. Cabotin, charlatan ridicule : Un histrion politique.

C’était la première fois que je le voyais « pour vrai ».. et j’en ai profité pour lui tirer le portrait entre deux plongeons..

Si vous voulez en savoir plus sur ce canard sympathique allez lire:
Sur wikipédia
ou sur le site de la fédération canadienne de la faune

(*) au Québec, pendant longtemps, pour tout le monde, tout appareil photo était un « kodak ». De la même façon qu’en France un réfrigérateur était un « frigidaire »

Bonne fin de semaine à toutes et tous