Le plaisir de pouvoir toujours progresser.

Le plaisir de pouvoir toujours progresser.
C’est un aspect de la photographie qui me plaît beaucoup.
Même après de longues années de pratique, j’ai l’impression qu’il me reste toujours une marge de progression.
La possibilité de faire encore mieux. Cela doit faire dix ans que je photographie des oiseaux. Un des premiers que j’ai « capturé », c’est le merle d’Amérique. Turdus migratorius, de son vrai nom.
J’ai sans doute plus de cent photos de lui dans mon disque dur.
Et pourtant, hier, dans le parc du jardin botanique, j’ai encore fait des photos de lui.
Et je crois vraiment que ce sont les meilleures à ce jour.
Il est probable que si un jour, j’ai la sensation de ne plus faire mieux, je vais cesser de
photographier. Ça me donnera le temps de progresser en cuisine, par exemple.
La grive (turdus aussi, merula, elle..), il paraît que c’est très bon.

Bon dimanche à toutes et tous.

16 réflexions au sujet de « Le plaisir de pouvoir toujours progresser. »

  1. Je reviens sur cette série qui m’a époustouflée!!! La lumière, les couleurs, l’attitude du sujet, c’est magnifique. J’adore…
    Progresser est l’essence de la passion, non?
    Bonne soirée à toi

  2. on ne se lasse pas de l’observation des oiseaux…tu ne peux rien y faire
    Mais ne te prives pas de cuisiner ….et tu feras des photos de tes réalisations

  3. Je ne vais pas répéter ce que les autres copinautes ont écrit sinon, gare aux chevilles qui vont enfler. Ce qui me plait c’est que j’ai une grande marge pour progresser et arriver à ton niveau… L’avenir est à moi !

  4. Wahou, elles sont splendides ces photos, l’ambiance est top avec ces couleurs chaudes dans une atmosphère froide! Je te souhaite de toujours faire mieux (parfois on ne fait pas mieux, on fait juste différent et c’est déjà tellement satisfaisant!)

  5. WoW! Qu’il est beau, sur un fond de bleu outremer-cobalt. Laisser la photo pour la cuisine. Nous perdrerions un excellent photographe sans nécessairement trouvé un bon cuisinier. De toute facon comment partager un bon plat avec au-dessus de 60 convives. Lâches-pas. X

    Date: Sat, 16 Jan 2016 21:08:35 +0000 To: raylebel@live.ca

Dites nous ce que vous en pensez...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s