Et si nous parlions de nid de poule?

Ici au Québec, il est une période de l’année où ils sont omniprésents.
Nombreux. Tellement nombreux que l’on se perd même dans les pluriels pour en parler.
Il semble que le pluriel de nid de poule (ou nid-de-poule) soit:  des nids de poule.
Poule restant au singulier. Mais est-ce bien logique?
Certains nids de poule sont si grands, que nid-de-poules conviendrait mieux. Non?
Alors pour Montréal, en ce début de fin d’hiver, nous parlerons de nids-de-poules.
Cette expression nid-de-poule (pothole en anglais) pourrait avoir plusieurs
origines. Mais ne nous perdons pas dans des études poussées sur l’origine de l’expression,
contentons nous de dire qu’à Montréal, le nid de poule est le cauchemar de
l’automobiliste (communément appelé icitte, chauffeur de char).

Le nid de poule est une cavité qui se creuse dans la chaussée sous l’effet du gel et du dégel.
Il y a beaucoup de nids de poules, mais aussi beaucoup de sortes de nids de poule.
Des petits, des grands (certains parlent alors de nids d’autruche (sans s, faut pas
exagérer, ils ne sont quand même pas assez grands pour contenir plus d’une autruche)).

Il y a les nids en formation, en gestation. Celui-ci a un bel avenir devant lui…
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il y a les escarpés:

Il y a les vaseux:
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il y a les pleins de garnottes:
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il y a les dangereux, ceux dans lesquels on ne sait pas si l’on va avoir pied:
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il y a ceux plus profonds que des bénitiers (pas vu les grenouilles de ces dit bénitiers):
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais le plus surprenant à propos des nids de poule. C’est qu’il faut se méfier des expressions toutes faites.
Certaines n’ont aucun lien avec la réalité, comme: »avoir une face de quelqu’un qui a passé la nuit sur la corde à linge »
Tout le monde sait que personne ne peut dormir sur une corde à linge (à part, peut-être Philippe Petit)

Ce matin en photograpiant les nids de poule, j’ai fait une découverte. L’expression n’est pas qu’imagée.
La preuve:
OLYMPUS DIGITAL CAMERA  OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bonne journée à toutes et tous.
ps. Il ne faut quand même pas croire que des autos tombent dans les nids de poule et disparaissent. S’ils semblent très profonds sur
les photos, c’est que j’ai mis l’appareil au fond des trous. C’est un exercice amusant, surtout quand passe un char avec deux polices (en clair: une auto patrouille avec deux policiers à bord) et qu’ils vous regardent faire. Voir leurs regards plongés (non pas dans un nid de poule) mais dans un abîme de perplexité, c’est tordant..

12 réflexions au sujet de « Et si nous parlions de nid de poule? »

  1. J’apprécie beaucoup ta manière de présenter les choses les plus chaotiques (surtout pour les conducteurs de char) avec humour et désinvolture.

  2. pas de gel et dégel ici mais pourtant!…. ils sont très photogéniques les tiens, de nids de poule .. A la télé, j’avais un anglais qui y plantait des fleurs…on devrait essayer, non?

  3. Ici nous ne manquons pas non plus d’ornières ni de nids de poule. Mais je n’y ai pas encore trouvé d’oeufs frais pondus. Les volatiles du Québec sont décidément des originaux ! Et le photographe ne manque pas d’humour.

Dites nous ce que vous en pensez...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s