Art. 1er. Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits.

Voir Paris sans voir le célèbre cimetière dont le nom vient de François d’Aix de La Chaise (1624-1709), dit le Père La Chaise, confesseur du roi de France Louis XIV, c’est presque impardonnable.  Les guides touristiques, les journaux recensent même les tombes qu’il faut avoir vues.

On peut même lire « Au cimetière du Père Lachaise, à Paris, reposent Marcel Proust, Jim Morrison, Oscar Wilde, Molière… Parmi les centaines de tombes de célébrités, en voici dix à ne surtout pas rater. »

Ainsi donc, les hommes ne sont donc pas tous égaux, même après la mort?

En visitant le Père Lachaise, j’ai été surpris de voir des touristes, liste à la main, rechercher les tombes à « ne surtout pas rater ». J’ai vu des gens amassés près de la tombe de Jim Morrison, presque piétiner les tombes voisines.  C’était à la fois indécent et méprisant.

En flânant « hors des sentiers battus » du cimetière, nous avons pu découvrir des choses étonnantes, dont le remarquable tombeau de Georges Guët (1866-1936).  Il faut noter que ce monument funéraire a été classé monument historique en 1995, ce qui s’imposait presque pour la tombe de celui qui a été architecte en chef des monuments historiques….

Petite visite en images du Père Lachaise:

Bonne journée à toutes et tous

Mai 68, on cherche la plage sous les pavés….

Mai 2016, on veut manger les riches….

Est-ce ça la liberté d’expression??

Article 19 de ladéclaration des droits de l’homme…. 

Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.

 

Bonne fin de semaine à toutes et tous, que vous soyez riches ou pas…..

 

J’aime Paris au mois de Mai….

C’est Aznavour qui le dit…

« J’aime Paris au mois de Mai
Quand les bourgeons renaissent
Qu’une nouvelle jeunesse
S’empare de la vieille cité
Qui se met à rayonner
J’aime Paris au mois de Mai »

Moi aussi, j’aime Paris au mois de Mai, sauf que pour ce qui est de rayonner, il faudra repasser.

Ça rayonnait peu, mais mouillait beaucoup.

Alors que faire quand les cieux n’en font qu’à leur tête?

Échanger un ptit coin de parapluie comme un coin de parapluie?

Ou bien simplement aller magasiner(*)?

Il semble que pour la gente féminine, la paradis ce soit les grands magasins.

C’est pourquoi je me suis retrouvé au Printemps ( et aux Galeries Lafayette) à Paris en moi de Mai.. Ça m’a permis de voir Paris autrement.

Ensuite que faire quand Madame trépigne devant les chaussures d’été? Essayer de ne pas trop trembler ni trépider parce que l’on ne peut utiliser le trépied…

 

(*) Magasiner: version québécoise de faire du shopping.  L’usage du franglais est fortement réprouvée par ceux qui craignent que le français se perde. Personnellement, je m’en fous. Que ce soit magasiner ou faire du shopping, ça donne aussi l’occasion de faire des photos à Paris au moi de mai quand il mouille…

Bonne journée à toutes et tous