Non, les petits Suisses ne sont pas tous timides…

Certains prétendent que les Suisses peuvent être  réservés. Timides, même. Ce n’est pas le cas pour tous. J’ai rencontré un petit suisse pas timide du tout.

Lorsque l’on parle de Suisses, il faut au préalable préciser de quels Suisses il va être question. Suisses romands, italiens, alémaniques ou petits suisses…(il ne sera pas question de parler de petit-suisse non plus…). Celui dont je veux vous parler, c’est le tamia striatus, communément appelé suisse, petit suisse ou suisse rayé au Québec. Le nom de « suisse » vient de la similitude du pelage avec la tenue à rayures des gardes suisses du Vatican.

Sur un des sommets du Mont Saint-Hilaire, nous avons rencontré un petit suisse peu timide, effronté même. Qu’en pensez vous?

Bonne journée à toutes et tous.

Est-ce Duranta repens ou Duranta erecta

 

Il y a parfois de quoi s’arracher les cheveux (ceux qui restent…) lorsque l’on veut identifier une fleur en faisant des recherches sur google.

Cette petite fleur bleue, par exemple, que celle qui l’a plantée me dit être un ou une duranta.

 

Le résultat des recherches sur internet me propose différentes versions:

duranta repens, duranta erecta, duranta plumieri et même Vanillier de Cayenne.

Je ne sais plus à quel duranta me vouer. Et vous? Qu’en pensez vous?

 

Photos avec le 7D, objectif70/200 f/2.8L et bague de rapprocement Kenko 20mm

Bonne fin de semaine.

 

Elisabeth Vigée Lebrun, précurseuse de Photoshop..

Très belle exposition de toiles de celle que l’on surnomme la portraitiste de Marie-Antoinette au Musée des Beaux-Arts d’Ottawa.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Auto portrait vers 1781.

 

Lorsque l’on regarde attentivement les portraits qu’elle faisait des grands et grandes de son époque, on est frappé par le fait que tous ceux qu’elle portraiturait semblaient beaux.  On raconte même qu’elle avait fait impression sur Marie-Antoinette par sa façon de la montrer:

« La représentation qu’elle fait de Marie-Antoinette lui vaut la sympathie immédiate de la souveraine, qui rit de se voir si belle à travers le regard de cette artiste » (lire l’article du quebec.huffingtonpost)

Certains avancent même que sa façon d’embellir ceux dont elle faisait le portrait revenait à les »photoshoper » ….

Un autre sujet d’étonnement, vient du soin qu’elle apportait aux détails. On pourrait dire qu’elle était pointilleuse sans être pour autant pointilliste.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Élisabeth Vigée Le Brun (1755-1842) La baronne de Crussol, 1785

 

Cliquez sur les images pour les voir en grand.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les détails des textes et notes de la partition sont étonnants. Tous comme les détails dans la dentelle de la toile suivante:

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bonne journée à toutes et tous

Étranges orchidées

Les orchidées étonnent par leurs formes. Certaines peuvent  évoquer bien des choses. Comme Caleana major qui fait penser à des canards en vol:

50c30ae7f9261cbe4439cb399f02cfbd

(source :http://www.maramouch.info/les-etranges-orchidees/)

Mais tout le monde n’a pas de caleana major sous la main. Que faire alors,  pour traquer les formes étranges ? Voici la recette:

Prendre:

une orchidée phalaenopsis,

un dispositif pour créer un brouillard sur les pétales (oh, le vilain tricheur..)

un Canon Eos 7D (ceci n’est pas restrictif),

un objectif 50mm/1.8

et une bague de rapprochement Kenko de 20mm.

Et voila:

Bonne journée à toutes et tous

La mare du Mont St Hilaire est-elle une gouille?

Dans mon enfance, je jouais dans les gouilles, de l’eau jusqu’aux genoux…..

GOUILLE, subst. fém :

Région. (notamment Centre-Est et Suisse). Boue, mare, fondrière.
 » Nom de chien! murmura le facteur… On jurerait des crapauds autour d’une gouille! (B. Vallotton, Monsieur Potterat se marie…, Lausanne, F. Rouge, 1917, p. 184).Faudra-t-il donc que j’aille de mon pied mendier les quignons de pain à travers la gouille (boue), comme une traîne-guenille de misère de rien du tout?… (Martin du G., Testam. P. Leleu,1920, II, p. 1153).
− P. ext. Lac, mer. Un grand bateau à roue nous faisait traverser la « gouille » et nous posait à proximité d’une plage de sable fin entre les roseaux (J. Dunilac, Les Mauvaises têtes, Neuchâtel, Éd. de la Baconnière, 1958, p. 76).

Prononc. : [guj]. Étymol. et Hist. xiiies. goille « flaque d’eau, bourbier » (Isopet de Lyon, éd. W. Foerster, 1124); 1750 gouille (Musée neuchâtelois, 1905, 172 ds Pierreh.). Terme dial. répandu principalement dans le Centre et dans le domaine fr.-prov. De l’a. b. frq. *gullja « flaque d’eau, bourbier » (Meyer-Lübke ds Z. rom. Philol. t. 19, pp. 279-280; FEW t. 16, pp. 99-102, s.v. *gullja; Pierreh.). Bbg. Bise (G.). Gloss. du fr. région. ds la Hte-Broye fribourgeoise. Archivum romanicum. 1939, t. 23, p. 297

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bonne fin de semaine à toutes et tous