Pour aimer photographier les oiseaux, faut -être un peu maso…

Oui, il faut être un peu maso, pour photographier les oiseaux…

Des fois, je me demande ce qui me pousse à photographier des oiseaux. Et en milieu naturel en plus. Je crois que je dois aimer la difficulté, les trucs impossibles.

IMG_9815
Photographier les tortues, ou même les escargots, mais les oiseaux!!

Faut-être un peu comme ces oiseaux de mer, les fous…

Un oiseau, ça bouge tout le temps. C’est toujours à des distances impossibles. Il faut savoir attendre que monsieur ou madame (là, encore, comment les distinguer (vous me direz les escargots aussi, pas facile de distinguer qui est quoi…)) veuille bien sortir de sa cachette et tourne le bec du bon coté…Le troglodyte des marais, c’est un des pires…

C’est tout un défi de photographier les oiseaux. C’est peut-être pour ça que c’est dans la photo d’oiseaux que l’on voit les plus gros équipements.

Le pire avec les oiseaux, c’est  après.  Quand tu as réussi (avec beaucoup de chance) d’en photographier un, reste le plus ardu, lui coller une identité. Si tu n’as pas dans tes connaissances un ou une férue du guide Sibley, tu risques de chercher longtemps.
Le Troglodyte des marais, (celui qui s’est amusé à me rendre fou, en se cachant dans les quenouilles) ne demande pas son nom à un photographe sur la grande passerelle de l’ile Bizard. Tu as 9 chances sur 10 que le dit photographe soit anglophone et te réponde que c’est un marsh wren. Ça m’avance à quoi le nom en anglais? Pourquoi pas en hongrois, ou en japonais.střízlík bažinný (cs), Sivsmutte (da), Sumpfzaunkönig (de), Marsh Wren (en), Cucarachero Pantanero (es), suopeukaloinen (fi), mocsári ökörszem (hu), Scricciolo di palude (it), ハシナガヌマミソサザイ (ja), Myrsmett (nb), Moeraswinterkoning (nl), strzyżyk błotny (pl), Corruíra-dos-paúis (pt), Болотный короткоклювый крапивник (ru), oriešok močiarny (sk), Kärrgärdsmyg (sv), 长嘴沼泽鹪鹩 (zh)

Mais bon, je chiale un peu après les oiseaux, mais je les aime bien quand même et puis très souvent, on rencontre des passionnés d’oiseaux. Et parler avec eux est souvent passionnant.

Si vous voulez en savoir plus, allez lire ici, comme ça vous saurez tout, tout tout, sur le troglodyte des marais

Bonne journée à toutes et tous

7 réflexions au sujet de « Pour aimer photographier les oiseaux, faut -être un peu maso… »

  1. C’est vrai que la tortue est plus facile à prendre en photos que les oiseaux mais tu les captes merveilleusement bien! j’utilise photofiltre, il m’arrive de faire des photos en RAW et je peux les superposer . Bonne soirée, muxu

    Danielle

  2. qu’est- qu’elle est moche cette tortue!
    tu l’as bien cerné l’oiseau…c’est vrai que c’est un cas difficile parmi tant d’autres.
    Dans mon jardin, j’ai celui des jardins,le mignon…chaque fois que j’ai essayé de le prendre,ce troglodyte démarrait

  3. Je suis d’accord, faut être un peu maso pour s’entêter à photographier les oiseaux. Sans compter que dans tous tes contre-arguments, t’as oublié les maringouins, qui ne sont pas négligeables par les temps qui courent. Mais quel bonheur quand tu réussis une belle prise. Je trouve que petit troglodyte des marais est irrésistible quand il chante.

    • Ah c’est vrai, je les avais oubliés ceux là. À croire que notre cerveau est capable d’occulter les mauvais moments.. Les maringouins, yarkkkk et dire qu’il parait que ce sont seulement les maringouines qui nous piquent…

Dites nous ce que vous en pensez...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s